Chiffrement

L’exposition au vol de tous les postes de travail (portable ou fixe) a considérablement augmenté ces dernières années.
Or le poste de travail contient les données de travail mais également tous les codes d’accès aux réseaux, à la messagerie, aux applicatifs ainsi que les certificats électroniques permettant l’accès aux services en ligne et la signature de messages et de documents. Le CNRS exige le chiffrement de tous les postes de travail, quel que soit leur système, qu’il soient portables ou fixes. En conséquence une politique de déploiement du chiffrement sur tous les postes du laboratoire est appliquée. Seules certaines machines de manip, peuvent ne pas être chiffrées (sous condition et après discussion avec le Service Exploitation). Concrètement le Service exploitation chiffre l’ensemble des postes de travail qu’il gère et demande explicitement à tous les agents qui gèrent eux-même leurs machines de le contacter pour chiffrer leurs machines. Le non respect du chiffrement engage la responsabilité de l’utilisateur.